Pranayama : technique de la respiration

La respiration

Après Asana, lorsque la posture est posée, vient le temps de s’occuper de la respiration : le Pranayama. Nous avons là le quatrième membre des 8 membres du Yoga.

Lorsque tout est posé, vient le moment d’améliorer sa respiration, oui ?

Yoga sutras

Nous sommes dans le chapitre 2 du Yoga Sutras de Patanjali, comme les trois premiers membres, Pranayama est mentionné à l’aphorisme 29.

Puis de l’aphorisme 49 à 53 nous est donné l’explication de ce qu’est le Pranayama.

Place des sutras pour la respiration

Là aussi, une suite logique, après le respect des autres et le respect de soi et la posture de Yoga, nous passons à ce qui peut être posé lorsque nous sommes centré en rapport aux autres et à notre corps physique.

Nous sommes en fait face à nous même en ayant posé les choses. C’est déjà bien, allons plus loin ?

3ème membre : Pranayama

Définition sanscrit

Le mot Pranayama en sanscrit se découpe de deux mots « prana » et « ayama ». Le premier veut dire force vitale, et l’autre contrôle ou aller vers l’allongement.

La force vitale peut être définit par le souffle de vie qu’est la respiration. Nous pouvons donc poser l’idée de l’observation de sa respiration pour pouvoir la modifier.

Explication des sutras

Pour cela, le travail se portera sur l’inspiration, l’expiration et les rétentions. Bien entendu, en parlant de rétention, il faut garder l’air dans les poumons pleins ou rester poumons vides.

De cette maîtrise il pourra se développer une respiration bien plus consciente qui peut être considérée comme suspendue. Le souffle devient alors quelque chose à part entière ouvrant d’autres horizons.

La respiration complète

Inspirer et expirer

Vous vous en doutez, c’est une partie importante, apprendre à mieux inspirer, mieux expirer. Savoir passer de l’un à l’autre et vivre pleinement chaque partie en conscience. Pour bien vider, il faut bien remplir et pour bien remplir, il faut bien vider : le comprendre est vraiment important.

Le travail peut s’effectuer aussi par des respirations plus courtes, rapides, les possibilités sont nombreuses pour inspirer et expirer.

Des techniques complémentaires

Les rétentions

Les rétentions aident bien entendu à travailler la respiration et ont des effets sur les corps. Elles doivent bien entendu être dosées en restant dans l’agréable.

Elles permettent aussi d’observer sans être dans l’action.

Respiration narines alternées

Le travail avec respiration alternée par une narine permet aussi de bien travailler le souffle. Surtout se rendre compte que nous ne respirons pas de la même manière avec chaque narine. Essayez et vous verrez.

Autre travail sur le souffle

Il existe des respirations sonores, des respirations nettoyantes, revigorantes, de quoi agir sur la respiration de bien des manières. Le son est aussi à ajouter parce qu’il est très utile pour le travail respiratoire (voir plus que cela, et oui).

Faire attention cependant

Les techniques de respiration ont des effets qui peuvent booster d’une manière assez importante. Quand je dis booster, cela veut aussi bien dire augmenter un état dépressif qu’un état euphorique.

Le but du Pranayama est de se centrer en évitant d’entrer dans les excès. Il faut donc utiliser les techniques respiratoires avec modération.

Vous pouvez prendre conseil auprès d’un professeur de Yoga en cas de questionnement. Un simple cours particulier pourra vous aider pour une séance régulière et mieux centrée sur votre demande.

La respiration

Ce que nous faisons en premier et en dernier dans notre vie sans s’arrêter : respirer. C’est pourquoi il est important de prendre conscience de la respiration et ce qu’elle a à nous apporter.

Elle a une action sur le stress, l’anxiété, développe la capacité pulmonaire et améliore fortement la concentration. De quoi nous porter mieux en pratiquant une meilleure respiration, oui ?