Concentration : équilibre entre posture respiration et centre de soi

La concentration : dharana

La concentration, Dharana, arriver à se concentrer sans être perturbé par ce qui nous entoure et par nous-même. Pour cela l’attention doit alors être entière et exclusive sur le sujet de notre choix, oui ?

Il s’avère que le retrait des sens est la première étape pour y arriver. Puis, il est impératif de se centrer pour arriver à se concentrer. L’équilibre posture respiration sera alors primordial pour la mise en place.

Et oui les autres membres du Yoga seront aussi de la partie, tous.

Allons y vers cette concentration.

This is a placeholder tab content. It is important to have the necessary information in the block, but at this stage, it is just a placeholder to help you visualise how the content is displayed. Feel free to edit this with your actual content.

Place des Sutras

Place des sutras pour dharana la concentration

Là, nous pouvons voir le génie de Patanjali dans l’ordre proposé concernant les membres du Yoga. Il faut bien dire qu’il nous offre dans son aphorisme 29 les 8 membres du Yoga.

En fait il va définir Yama, Niyama, Asana, Pranayama, Pratyara et simplement évoquer la concentration comme étant un effet direct en rapport à la respiration.

Au chapitre 3, c’est une autre voie, c’est même celle d’un départ pour un autre type de démarche. Bien entendu nous sommes alors prêt à oser aller vers nous.

Un premier pas après avoir pu rétracter ses sens, se concentrer😉

6ème membre du Yoga : Dharana

Définition sanscrit

Le mot Dharana en sanscrit vient du mot « dhar » qui veut dire tenir, s’attacher, s’amarrer, maintenir. Il faut à cela ajouter l’idée de fermeté et de constance dans ce qui est fait

Cela nous donne bien l’idée de la concentration. Ben oui, l’exercice de tenir une chose dans le temps en étant focalisé dessus de manière ferme, constante et déterminée.

Pour aller à Dharana la concentration

Pour commencer et aller vers cette concentration, prenons le temps pour que cela se déroule au mieux, oui ? En effet, trouvons le bon moment et le bon endroit.

Privilégions un endroit où vous savez que vous serez bien, cela n’en sera que meilleur. Un cours de Yoga peut être ? Où tout simplement sur votre canapé ?

Bon je sais, un peu de rigueur tout de même, sur le canapé vous pouvez peut être vous endormir 😉

Exercice respiratoire pour se concentrer

Commencer par des exercices de respirations, le Pranayama une bonne idée. Cela sera en fait plus simple et en plus agréable. En effet, se focaliser le fait de remplir et vider les poumons à répétition va aider à se concentrer.

Si en plus les rétentions sont ajoutées, la concentration sera alors plus importante. Seul bémol, cela sera aussi plus difficile pour y arriver car il faut focaliser son attention sur plus de choses. Pimenter les choses est une bonne chose à mon avis si cela reste agréable et confortable, oui ?

Chose essentielle à se rappeler : il faut être d’abord à l’aise avec l’inspiration et l’expiration pour aller vers les rétentions. Tout doit toujours être fait en fonction de niveaux de difficultés et de paliers qu’il est possible d’atteindre.

Pour tout Yogi, ce qui doit compter c’est d’arriver aux bienfaits du Yoga tout en étant bien, oui ?

Un exemple à tester

Une petite séance facile pour tout le monde.

Vous êtes assis, le dos droit, les yeux fermés, prenez le temps de vous poser. La colonne vertébrale est étirée vers le ciel en douceur. Les pieds sont bien à plat au sol. Les mains sont posées sur les cuisses oui ailleurs. La respiration est libre et agréable. Prenez le temps d’accueillir votre posture.

Puis prenez le temps de suivre l’air qui entre par le nez et ressort par le nez en douceur. Prenez le temps de faire cet exercice pendant 10 respirations complètes.

Concentrez votre attention sur l’air qui entre et sort.

Dès que vous aurez terminé vos respirations, prenez le temps de rester dans la posture. Accueillez simplement l’instant présent.

Prenez le temps nécessaire avant d’ouvrir à nouveau les yeux et de vous étirer.

Cela demande de se concentrer et d’aller vers soi, voir un peu plus loin que se concentrer 😉.

Bien se rappeler

Pour y arriver, l’état dans lequel vous êtes est primordial. Si votre mental est agité, cela sera plus difficile. Certains jours cela se fera facilement, d’autres fois cela peut être horrible voir impossible à faire.

L’importance est de rester zen, essayez de vous calmer, et surtout acceptez ce qui est reçu. La vie étant ce qu’elle est, c’est comme cela. Des fois c’est bien, même superbe, d’autres fois c’est un peu moins bien.

Nous sommes des êtes psychologiques, il faut donc faire avec. Seulement évitons de nous laisser déborder par un mental qui nous empêche d’avancer, des efforts sont parfois possibles.

Que la respiration pour arriver à la concentration ?

Bien entendu, pour y arriver il y a d’autres moyens que la respiration. L’observation d’un objet simplement peut suffire.

L’essentiel est de se rappeler que l’expérience de la concentration se vit tout en étant l’observateur qui se coupe de ses sens. En se souvenant tout de même que nous gardons la capacité d’observation de l’objet de méditation.

Les postures pour y arriver

La posture assise

Alain Tanguy professeur de Yoga, assis et concentré dans une posture permettant de bien respirer

La posture du diamant, Vajrasana, c’est moi sur la photo, j’étais plus jeune. J’adore cette posture, elle fait un peu Japonaise mais bon, zen alors 😉

Aller réellement au plus simple. Oui, c’est celle qui est la plus facile pour beaucoup. Je veux parler de la posture assise. Une bonne manière de s’installer si c’est confortable pour vous.

Sur la photo, par exemple, dans la posture du diamant serez-vous à l’aise ? Si la réponse est non, choisissez une autre posture. Osez aussi les adaptations telles qu’un coussin, une chaise ou même allongé le sol.

Ben oui, c’est vous qui choisissez.

Par contre, j’insiste sur :

  • Ne pas rentrer dans la douleur, se concentrer en ayant mal est ce possible ? ;
  • Le fait de rester dans une posture un moment sans bouger, cela peut devenir délicat si la posture est difficile à tenir dans le temps (30 minutes maximum pour moi dans la posture sur la photo, au delà je choisis impérativement un banc ou un zafu).

Alors, pour ces raisons il est même possible d’opter pour un tapis de Yoga et oser vous allonger. Oui, pour moi le Yoga s’est prendre du bon temps avant tout.

Sur un tapis de Yoga

Le seul vrai souci du tapis de Yoga : c’est le risque de s’endormir. En effet, c’est une possibilité, c’est loin d’être grave cependant. Ben oui, cela fait du bien des fois de pouvoir faire dodo ailleurs que chez soi.

Primordial : avoir une posture confortable et surtout sans avoir mal, sans douleur.

Aller plus loin que la concentration

Oui, c’est tout à fait possible, c’est la raison pour laquelle il y a encore deux membres du Yoga après celui-ci : la méditation et l’état d’unité.

Ce que je peux vous dévoiler, c’est que le retrait des sens, la concentration, la méditation et l’état d’unité sont très liés. C’est pourquoi l’exercice sur la respiration peut vous être utile, il y a tout dedans pour y arriver.

Notre monde actuel est un monde où tout le monde court, je peux simplement ajouter que la concentration m’a permis de gérer de nombreuses situations dans le monde de l’entreprise et au niveau personnel.

Se concentrer permet réellement d’être plus efficient dans ce que nous faisons, mieux centré et mieux avec soi.

Aller plus loin, méditer ? La méditation